Créer son entreprise

Il convient d'accompagner le futur chef d'entreprise dans la phase de création en formalisant le projet afin de rechercher des financements, obtenir des aides et définir un cadre juridique, social et fiscal.

L’aide au montage du projet s'articule autour de l’élaboration d’un dossier de synthèse, comportant notamment les prévisions chiffrées à court et moyen terme. Il s’agit d’un document de travail simple mais crédible, détaillé et logique.

Il identifie par ailleurs les compétences du créateur, la pertinence du projet et l’étendue du marché. Nous intervenons plus particulièrement au sein de deux dispositifs publics : l’EPCE et le NACRE.

L’EVALUATION PREALABLE A LA CREATION OU REPRISE D’ENTREPRISE

Bénéficiaires :

Tout demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi, porteur de projet de création d’entreprise.

Contenu :

  • Six rendez-vous.

Durée :

  • Quatre semaines.

Objectifs :

  • Permettre un diagnostic de votre projet de création d’entreprise à travers six rendez-vous individuels ;
  • Évaluer votre projet en mettant en avant ses points forts et ses points faibles ;
  • Vous donner des pistes de réflexions et d’actions pour mener à bien votre projet.

DISPOSITIF NACRE
(Nouvel Accompagnement à la Création et à la Reprise d’Entreprise)

NACRE est un parcours en trois phases, basé sur le besoin de financement, qui propose à un porteur de projet l’opportunité de bénéficier, au travers d’un réseau d’opérateurs labélisés par l’État et la Caisse des Dépôts et Consignations :

  • d’un appui technique pour finaliser son projet : Aide au montage de projet (phase 1) ;
  • d’un prêt à taux zéro (phase 2) couplé obligatoirement à un prêt bancaire ou solidaire ;
  • d’un accompagnement systématique durant les trois premières années du démarrage de l’activité : Appui au développement (phase 3).

Phase 1 : Aide au montage du projet

 

Bénéficiaires :

  • les demandeurs d’emploi indemnisés, bénéficiaires de l’allocation de retour à l’emploi (ARE) ;
  • les bénéficiaires de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • les bénéficiaires de l’allocation temporaire d’attente (anciennement allocation d’insertion) ;
  • les demandeurs d’emploi non indemnisés inscrits à POLE EMPLOI 6 mois au cours des 18 derniers mois ;
  • les bénéficiaires du revenu minimum d’insertion (RMI) ;
  • les bénéficiaires de l’allocation de parent isolé ;
  • les jeunes de 18 à 25 ans et les jeunes de moins de 30 ans non indemnisés ou reconnus handicapés ;
  • les salariés qui reprennent leur entreprise en redressement ou liquidation judiciaire ;
  • les titulaires d’un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) ;
  • les personnes qui créent leur entreprise en zone urbaine sensible (ZUS) ;
  • les bénéficiaires des prestations d’accueil pour jeune enfant complément libre choix d’activité (CLCA) ;
  • les personnes de 50 ans et plus inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi.

Contenu

  • Six rendez-vous, en moyenne.

Durée :

  • Quatre mois, au maximum.

Objectifs :

  • Valider la maturité et les chances de succès de votre projet de création/reprise d’entreprise ;
  • Signer un contrat d’accompagnement création/reprise et bénéficier d’un parcours d’accompagnement adapté et professionnel ;
  • Obtenir un soutien sur l’ensemble des problématiques (personnelle, technique, économique, juridique, financière, administrative) liées à votre projet de création/reprise d’entreprise ;
  • Finaliser un dossier structuré et complet de présentation de votre projet afin de faciliter et d’accélérer votre recherche de financement (notamment auprès des banques) ;
  • Être assisté techniquement (voire financièrement) dans un achat d’expertise spécialisée, en fonction de vos besoins ;
  • Être en mesure de présenter votre projet en phase métier 2 dans un délai maximum de 4 mois ;
  • Disposer d’une visibilité sur la durée et les difficultés prévisionnelles de son parcours.